Thanks god, it’s naming. Episode 8

Quicksilver inc. devient Boardriders.

La vague du changement emporte Quicksilver et sacre Boardriders. La nouvelle marque ultra-signifiante viendra ombrelliser l’ensemble des marques et activités du groupe : Roxy (vêtements de surf, snowboard) DC Shoes (chaussures et vêtements de skateboard, snowboard, sports extrêmes) pour leur donner une plus grande lisibilité : Quicksilver restera une marque experte en sport de glisse. Le groupe, lui, pourra ainsi préempter les activités de glisse, du surf à la montagne.

La division Europe de l’ancien Groupe Quicksilver, basée dans le pays basque français, conserve, quant à elle, son appellation historique, à savoir Na Pali, terme emprunté à l’hawaïen pour désigner une falaise, un escarpement, une pente très raide ou un précipice.

Le nouveau logotype devrait endosser la totalité des identités des marques-filles. Ainsi, le logo de Quicksilver, inspiré de l’estampe du peintre japonais Hokusai, La Grande Vague de Kanagawa, qui représentait une vague avec une montagne en arrière-plan, suggérant les deux domaines d’activité de la marque devrait apparaitre ombrellisé par le logo de la nouvelle et puissante marque-mère.

Le nom le plus long du monde est ….

Le nom le plus long au monde est le nom étendu de la titine, une protéine élastique. Son appellation comprend 65 814 caractères. La prononciation de ce nom peut prendre, selon Wikipedia, 3 heures 33 minutes. A vous d’essayer :

Methionylalanylthreonylserylarginylglycylalanylserylarginylcysteinylproly- larginylaspartylisoleucylalanylasparaginylvalylmethionylglutaminylarginyl- leucylglutaminylaspartylglutamylglutaminylglutamylisoleucylvalylglutaminy- llysylarginylthreonylphenylalanylthreonyllysyltryptophylisoleucylasparagi- nylserylhistidylleucylalanyllysylarginyllysylprolylprolylmethionylvalylva- lylaspartylaspartylleucylphenylalanylglutamylaspartylmethionyllysylaspart- ylglycylvalyllysylleucylleucylalanylleucylleucylglutamylvalylleucylserylg- lycylglutaminyllysylleucylprolylcysteinylglutamylglutaminylglycylarginyla- rginylmethionyllysylarginylisoleucylhistidylalanylvalylalanylasparaginyli- soleucylglycylthreonylalanylleucyllysylphenylalanylleucylglutamylglycylar- ginyllysylisoleucyllysylleucylvalylasparaginylisoleucylasparaginylserylth- reonylaspartylisoleucylalanylaspartylglycylarginylprolylserylisoleucylval- ylleucylglycylleucylmethionyltryptophylthreonylisoleucylisoleucylleucylty- rosylphenylalanylglutaminylisoleucylglutamylglutamylleucylthreonylserylas- paraginylleucylprolylglutaminylleucylglutaminylserylleucylserylserylseryl- alanylserylserylvalylaspartylserylisoleucylvalylserylserylglutamylthreony- lprolylserylprolylprolylseryllysylarginyllysylvalylthreonylthreonyllysyli- soleucylglutaminylglycylasparaginylalanyllysyllysylalanylleucylleucyllysy- ltryptophylvalylglutaminyltyrosylthreonylalanylglycyllysylglutaminylthreo lisoleucylglycylalanyltryptophylleucyltyrosylarginylalanylglutamylvalylal- anylleucylarginylglutamylglutamylisoleucylthreonylvalylglutaminylglutamin- ylvalylhistidylglutamylglutamylthreonylalanylasparaginylthreonylisoleucyl- glutaminylarginyllysylleucylglutamylglutaminylhistidyllysylaspartylleucyl- ylleucylglutaminylarginylglutaminylisoleucylalanylaspartylisoleucylhistid- ylvalylalanylphenylalanylglutaminylserylmethionylvalyllysyllysylthreonylg- seryltryptophylisoleucylserylthreonylasparaginylglutamylthreonylglutaminy- utamylisoleucylarginyllysylisoleucylglutaminylisoleucylhistidylglutaminyl- leucylserylarginylaspartylleucylglutamylserylalanylmethionylserylarginyla- lanylleucylprolylserylglutamylaspartylglutamylglutamylglycylglutaminylasp- artylaspartyllysylaspartylphenylalanyltyrosylleucylarginylglycylalanylval- ylalanylleucylserylglycylaspartylhistidylserylalanylleucylglutamylserylgl- utaminylisoleucylarginylglutaminylleucylglycyllysylalanylleucylaspartylas- partylserylarginylphenylalanylglutaminylisoleucylglutaminylglutaminylthre- onylglutamylasparaginylisoleucylisoleucylarginylseryllysylthreonylprolylt, etc.

Cas d’école : le re-naming de Taser International

Qu’est-ce qu’une marque verbale ? Au sens juridique, c’est une suite de lettres et/ou de chiffres déposés auprès des registres compétents.

Le statut de marque relève quasi de la magie car il confère en théorie au « déposé » puissance et inaltérabilité (du moins pendant quelques années).

Alors, que faire quand un nom – que dis-je, une marque – devient générique ? Les exemples foisonnent et Taser International vient d’en donner un nouveau.

L’entreprise d’Arizona vient de se rebaptiser en Axon, le nom de sa filiale spécialisée dans les caméras corporelles et également celui de sa plate-forme de stockage et d’analyse de données informatiques . Elle se débarrasse ainsi de l’image polémique associée à ses pistolets électriques mis en cause dans des bavures policières mais pas que… Elle entend par la même occasion pouvoir se diversifier et se repositionner ainsi sur l’intelligence artificielle.

Prenez un autre cas, celui de Frigidaire. Le fameux frigo est à l’origine une marque créée par General Motors en 1918 et appartient aujourd’hui au groupe Electrolux Home Products.

Autre exemple de nom lexicalisé ie. passé dans le langage commun, Vélib dont le succès n’est plus à faire. Hors de Paris, on parle aussi de Vélib, La marque, victime de sa popularité, devient un mot commun, se voit souvent précédé d’un article et se vide peu à peu de sa substance marketing et par conséquent de sa valeur.

On pourrait encore citer : Bic (issu du nom de son fondateur Marcel Bich), Mobylette (propriétaire juridique de MBK) ou le Scotch, propriété de 3M, Bisounours est détenu par THOSE CHARACTERS FROM CLEVELAND.

Une différence de taille : certaines de ces marques deviennent des génériques mais avec une image dégradée, tel Kärcher, que la politique a entaché à tort.

La nature et le marketing ont horreur du vide laissé par la dissolution progressive d’une marque. Une marque est morte, vivent la nouvelle marque !

L’agence de naming Namibie recherche super woman/man du SEO

L’agence de naming Namibie a bientôt 6 mois !

Dans le cadre de son développement, l’agence Namibie recherche un consultant en référencement naturel/SEO pour optimiser son site.

Si vous aimez les défis web, contactez-nous au 01 84 85 15 70 ou sur contact@agencenamibie.com

Thanks God, it’s naming. Episode 7

Le naming reflète toujours une stratégie d’entreprise. Le changement de nom du groupe O2 pour Ouicare en est encore une fois la preuve.

Crée en 1996, le groupe O2 se positionne sur le service à la personne allant du ménage-repassage, des services aux personnes âgées et handicapées à la garde d’enfant à domicile des particuliers. La marque O2 voit le jour en 2002 sur une idée simple, celle de redonner de l’oxygène aux particuliers employeurs. La signature « Je vois la vie en mieux » explicite cette promesse de soulagement, de respiration et d’amélioration du quotidien. Le logotype suggérait déjà le foyer stylisé et de couleur blue, la préférée des Français.

Le descriptor international mais accessible « Care services » soulignant la marque préemptait déjà le « care », ce soin entourant et appuyé.

La nouvelle marque corporate, Ouicare, entend rassembler tous les entités du groupe sous une bannière commune. Elle ombrellise ainsi O2, longtemps unique marque du groupe, Apef Services, France Présence et La Conciergerie O2.
Ce nouveau bloc-marque prolonge cette intention bienveillante par une appellation dans l’air du temps. On pense à Ouicar, la plateforme de location de véhicules entre particuliers de la SNCF, au Ouibus et à la cohorte des We (Transfer, Moove, etc.). Positive, pluriel, le oui fait consensus en matière de création de nom.

La nouvelle identité visuelle se veut plus épurée, plus élégante aussi mais dans la continuité. La maison symbolisée y est encore présente en indice au sein d’un coeur, métaphore de service dédié, de préoccupation et d’empathie.

Thanks God, it’s #naming. Episode 6

Thanks God, it’s #naming : Le coeur de Withings battra désormais sous marque Nokia

La pépite française, spécialiste des objets connectés dédiés à la santé, a été rachetée en juin 2016 par le géant finlandais des télécommunications. Cette absorption donne aujourd’hui lieu à un « bloc-marque » de transition – vers une éclipse totale de Withings pressentie – où la filiation avec la motherbrand est opérée grâce à un subtil « Part of Nokia », le logotype Withings historique perdurant.

La start-up française a segmenté ses produits par usages clients : activité, poids, santé, sommeil et environnement. Nokia intègre en son sein cette offre sous l’entrée transversale « santé » avec comme promesse :  » Comment vivre plus heureux et en meilleure santé. Surveillez votre cœur. Maîtrisez votre poids. Dormez mieux ».

Nokia étoffe stratégiquement ainsi son offre afin de bénéficier d’une image innovante et de mieux contrer son concurrent, Apple.  C’était déjà le cas avec OZO, la caméra de réalité virtuelle made in Nokia, où marque-mère et marque-produit coexistent avec intelligence.

Tendances des noms de start-ups dans l’agriculture ou l’agri naming

L’esprit start-up bouleverse tous les secteurs de l’économie, l’agriculture n’y déroge pas. Focus sur les  3 tendances de noms de start-ups agricoles en plein Salon de l’Agriculture.

#tendance 1 : Les mots sont un terreau que l’on réécrit (Mots existants à peine réécrits) 

La langue française est fertile. De nombreuses start-ups s’en inspirent pour réécrire leur nom. Tels :

-Ekylibre (spécialiste de la simplification de la gestion d’une ferme agricole) où le « y », voyelle graphique et dans l’humain donne son caractère à la marque

-Miimosa (plateforme de crowfunding, dédiée aux porteurs de projet dans le monde rural) pour qui le double « i » dit la mise en relation, la proximité

Culteev (experte des techniques de culture sans terre) qui joue sur une prononciation anglophone via le double « e » efficace

#tendance2 : De nouveaux mots pour dire l’inédit (néologismes)

Qui dit « jamais vu », peut dire « jamais lu ». C’est le parti-pris de :

-Airinov (spécilistes des drones agricoles) qui créé un mot-valise distinctif

Kelbongoo (équivalent de la célèbre Ruche qui dit oui) qui mise sur la langue parlée et le langage sms pour son appellation

Weenat (experte de l’implantation de capteurs dans les champs) qui opte pour l’anglais wee (« graine ») et nature, prouvant qu’agriculture française peut rimer avec langue anglaise

#tendance3 : La création est dans la phrase

La phrase est le début de la conversation. C’est une tendance forte tous secteurs et notamment dans les start-ups agricoles avec :

Ruche Qui Dit Oui qui milite pour le rapporchement des producteurs et des consommateurs via une phrase quasi surréaliste pour dire la nouveauté

-Dans la même veine, Ciel ! Mon radis joue sur l’humour et le second degré pour proposer de cultiver des aromates, en open-space

-WeFarmUp (plateforme de la location de matériel agricole, entre professionnels), plus sérieux et très ancré dans la culture des réseaux sociaux et des start-ups qui montre un usage de l’anglais pas si répoussoir que cela.

L’agence de naming, Namibie, baptise « Be Good Move », le nouveau plan de Mobilité de Bruxelles-Capitale

En partenariat avec Sennse, agence de communication et de concertation dédiée aux enjeux urbains, l’agence Namibie créé Be Good Move.

Dans un contexte où les Bruxellois ont une image dégradée du transport et de la mobilité dans leur agglomération, du fait notamment des embouteillages et des difficultés d’accès au centre-ville, la Région Bruxelles Capitale lance donc, Be Good Move.

L’amélioration de la qualité de vie comme le développement durable sous-tendent cette appellation positive dans laquelle résonne aussi un good mood rafraichissant. Le « Be » joue sur les deux tableaux sémantiques : celui de l’état d’esprit d’une part et l’identité de Bruxelles, d’autre part.

Sympathique et ouverte, l’identité visuelle toutes en rondeurs et en énergie l’est aussi.

Thanks God, it’s #naming. Episode 5

I-Télé, chaîne nationale d’information en continu, n’en est pas à son premier changement de nom. Autrefois nommée I-Télévision, elle change une troisième fois son matricule pour C-news.

D’abord payante en 1999, elle adopte un modèle gratuit en 2005, devenant alors la principale concurrente de BFMTV.

Rachetée en 2016 par Bolloré, la chaîne essuie, avec le scandale Morandini, une grève massive  et une hémorragie d’une centaine de journalistes.

Alors, le C – et quelques animateurs vedettes – fera-il la différence ? La volonté de la direction est aujourd’hui de créer une synergie au sein de la « galaxie Canal+ » en adoptant les codes de la maison mère. D8 avait été rebaptisé en C8 et D17 CStar. I-Télé écrit une nouvelle page de son histoire avec CNews (comment ne pas penser à CNN ?).

Le groupeCanal+ sur-protège ses marques. « Canal Plus », « Plus », « + » ou encore « Kanal Plus » ou « C Plus » sont des noms déposés. Pourquoi ne pas avoir opté pour une architecture en « plus » ? D8 serait devenu +8 ou Plus8. Ce plus international et marqueur d’innovation, de valeur-ajoutée comme d’exclusivité aurait était du pain béni.

En outre, le C était devenu un attribut de France 5 dont l’architecture de marques-émissions est encore : C dans l’air, C à vous, C Politique, C à dire…

Le téléspectateur saura-t-il à quel C se vouer ?

 

Best practice naming : quand votre URL devient un espace de création

Plus de 80% des noms de 4 à 5 lettres sont déjà réservés en .com…  Extension de nom de domaine star, le .com a longtemps été prisé par les entreprises comme par les particuliers.

En 2008, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) décide d’initier une vague de libéralisation des extensions internet, dans le but de créer de nouvelles extensions et par conséquent de nouveaux noms de domaine et de désengorger l’encombrement des .com notamment.

Aujourd’hui, la non-disponibilité d’un nom en .com ou dans une autre extension n’est plus un obstacle car une multitude d’extensions peuvent servir d’alternatives.

Quelques conseils tous azimuts pour la création de votre nom de domaine :

  1. Pour une création de nom d’entreprise/corporate, pensez au .group ou au .global. Par ailleurs, une extension générique nouvelle correspond sans doute à votre activité : .agency pour une agence de communication, .fi dans la finance ou bientôt un .art pour une galerie ou un musée, etc. Le .co reste également une alternative pour évoquer le corporate et/ou le participatif.
  2. Capitaliser sur votre nom et pensez votre marque comme étant d’un seul tenant. Ainsi, la marque sen.se pour les objets connectés. We.care pourrait être l’url d’une société de service nommée WeCare
  3. Si le .com reste pour vous indispensable, intégrez au sein de votre url un mot signifiant. Exemple: dans l’univers des start-ups, l’application Gégé a opté pour www.mongege.com, le site assuranciel Oscar a préféré un mot connivent pour créer le nom de domaine suivant hioscar.com

La création de nom doit ainsi penser l’url comme une chance d’être encore plus inventif.