24 août 2017 Sophie Gay

Naming Battle parmi les MDD beauté

naming beauté

D’après le magazine LSA, 45,8 % des ventes d’hygiène/beauté effectuées en France l’an passé se sont réalisées en hypermarchés et supermarchés. C’est dire l’aspect stratégique de ce segment pour les marques distributeurs.

Les Cosmétiques Design Paris de Carrefour avaient lancé l’offensive. La marque telle une griffe de couture, au naming quasi descriptif, revendiquait, à la Yves Saint-Laurent Paris et son élégance. Elle arborait un design noir élégant, le tout aux antipodes de la réalité petits prix de la marque à la hallebarde.

Trois nouvelles mdd viennent récemment d’émerger dans le même rayon :

Cosmia d’Auchan, pensée comme une signature beauté, revendiquant la cosmétique par le truchement d’un nom puissant, féminin et universel (grâce aux évocations du cosmos grec), en phase avec le scope pays de la marque.

Sooa, lancée par Leader Price, s’affirme grâce à une appellation plus travaillée et également ultra féminine. On y retrouve de la soie et aussi l’idée du temps … pour soi, assez traditionnelle dans le secteur. Point distinctif : Leader Price n’apparait pas – contrairement à Carrefour et Auchan – on pack, pour ne pas créer un conflit d’images entre la marque propre naissante et sa marque émettrice.

Enfin, « La Beauté du visage » de Monoprix, marque ultra courte et très spécialisée qui aborde avec descriptivité son naming, la pureté et la naturalité allant de pair avec une marque simple, voire simpliste.

 

 

, , ,