NOM D'APPLICATION

A en lire les posts de Stewart Butterfield mis récemment en ligne sur Twitter, ce dernier pensa le nom Slack en Novembre 2012 avec son déroulé “Searchable Log of All Conversation & Knowledge”, sans prendre ombrage d’une des significations du mot en anglais (« mou », relâché »).

Est-ce qu’il trouva d’abord le nom puis l’acronyme ou inversement, l’histoire ne le dit pas. Le CEO de la plateforme collaborative savait-il qu’en plus, la Slack est un petit fleuve côtier français qui coule dans le Pas-de-Calais…

Aujourd’hui, les noms d’applications ont les coudées plus franches que les noms de marques « traditionnels ». Beaucoup ne sont pas déposés en tant que marque, l’utilisation seule d’un nom conférant des droits sur ce dernier. Alors, si vous cherchez une nom d’application, rendez-vous sur un App store pour vous assurer que votre nom n’existe pas déjà. Ensuite, veillez à ne pas être trop bavards : la moyenne des noms d’applications est de 2 à 3 mots. Enfin, le digital abolissant les frontières, prenez en considération votre audience et ses territoires.