SIGNATURE

« Rapprochons-nous » signe dorénavant la SNCF. Créer et recréer du lien avec l’ensemble de ses publics, c’est l’objectif et la raison d’être de ces quelques mots polyphoniques. La marque mère SNCF perdure mais ne cesse d’évoluer, en atteste la chronologie des signatures précédentes : « Le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous », « A nous de vous faire préférer le train », « Des idées d’avance ».

LA SNCF reste un intégrateur de mobilité pour ses clients avec un rôle social unique, son rôle d’intérêt général. Mais « Rapprochons-nous » – qui élude le métier historique de l’entreprise à bon escient – s’adresse aussi aux collaborateurs qui doivent rester soudés avec la marque employeur et unis face aux défis de demain.

Quels faux pas éviter lors de la création d’une signature ? Il ne faut pas essayer de lui faire porter une infinité de messages, la signature n’est pas une plateforme de marque et ne doit pas être verbeuse. De plus, la signature ne doit pas être redondante par rapport au nom de marque mais doit compléter ce dernier. Si le nom est décalé, la signature peut être plus explicative. Si l’appellation corporate est plus directe, alors la signature pourra proposer un état d’esprit. Dans tous les cas, c’est l’équilibre nom de marque et signature qui doit être considéré.