16 février 2017 Sophie Gay

Thanks God, it’s #naming. Episode 5

I-Télé, chaîne nationale d’information en continu, n’en est pas à son premier changement de nom. Autrefois nommée I-Télévision, elle change une troisième fois son matricule pour C-news.

D’abord payante en 1999, elle adopte un modèle gratuit en 2005, devenant alors la principale concurrente de BFMTV.

Rachetée en 2016 par Bolloré, la chaîne essuie, avec le scandale Morandini, une grève massive  et une hémorragie d’une centaine de journalistes.

Alors, le C – et quelques animateurs vedettes – fera-il la différence ? La volonté de la direction est aujourd’hui de créer une synergie au sein de la « galaxie Canal+ » en adoptant les codes de la maison mère. D8 avait été rebaptisé en C8 et D17 CStar. I-Télé écrit une nouvelle page de son histoire avec CNews (comment ne pas penser à CNN ?).

Le groupeCanal+ sur-protège ses marques. « Canal Plus », « Plus », « + » ou encore « Kanal Plus » ou « C Plus » sont des noms déposés. Pourquoi ne pas avoir opté pour une architecture en « plus » ? D8 serait devenu +8 ou Plus8. Ce plus international et marqueur d’innovation, de valeur-ajoutée comme d’exclusivité aurait était du pain béni.

En outre, le C était devenu un attribut de France 5 dont l’architecture de marques-émissions est encore : C dans l’air, C à vous, C Politique, C à dire…

Le téléspectateur saura-t-il à quel C se vouer ?

 

,