26 juin 2019 Marie-Lou

YOYO OR NOT YOYO ?

Yoyo ? Qui n’a pas joué au yo-yo dans sa tendre enfance ?

Par delà les apparences, ce petit jeu composé de deux hémisphères qui s’enroulent et se déroulent autour d’une ficelle est loin d’être anodin. A naming variable, parfois appelé émigrette, jeu de Coblence, joujou de Normandie ou encore bandalore, le yo-yo est considéré comme le jouet le plus ancien du monde, après virevoltante toupie. Son nom, sans doute onomatopéique, viendrait des Philippines. Les Grecs s’y essayaient déjà il y a plus de deux mille ans.
Jeu à la mode dans les années 1920, le naming yo-yo est déposé en 1930 par l’Américain Donald Ducan, qui le commercialise à grande échelle jusqu’en 1965.
Aujourd’hui, le jeu a fait des émules. Il a donné son nom à une marque  tendance de poussettes  et se rappelle à notre souvenir grâce à l’utilisation familière du verbe yoyoter, « délirer, avoir perdu la raison ».

, ,