25 février 2020 Ricarda Pellegrino

LE DICO BOUGE : SEE YOU NEVER FUTURITION

Naming

Les mots disparus du dictionnaire

En effet, le langage cadre la pensée et entérine une époque. A son instar, le dictionnaire bouge. L’expression de vos idées est matérialisable par le biais des mots que vous connaissez et que vous utilisez. Ainsi, la langue est l’expression d’une culture et d’un système qu’il est possible de décortiquer pour en apprendre plus sur une population et une époque. De fait, une langue bouge au rythme des histoires, des événements, des tendances, des mouvements et des générations.

Définition.

Futurition. n. f. T. didactique.

État d’un être ou d’une chose tel que l’on peut envisager qu’il sera dans le futur.

Prévision de ce que sera un être ou une chose.

De ce fait, le dictionnaire de l’Académie française a en 2019 supprimé le mot futurition. Ce retrait questionne dans une période animée par les nécessaires projections pour l’avenir. À l’ère du dérèglement climatique et d’une quête de sens globalisée, futurition disparaît, et nous ramène à aujourd’hui.

Quels mots avaient disparu du dictionnaire les années passées ?

Remontons les années. En 2017, velche, mignotise, mouille-bouche sont sortie du dictionnaire Larousse. En 2018, c’était au tour d’aumusse, boursicaut, lourdise de tirer leur révérence.

D’autres revendiquent ne jamais sortir de mots, comme Le Petit Robert (qui, avec une première publication en 1967, est aussi plus récent que certains de ses « collègues »). »C’est lié à la nature de nos ouvrages tout simplement. Ce sont des ouvrages historiques qui décrivent des états de langue antérieurs. Ce n’est pas parce qu’un mot est vieilli qu’on va le retirer, on va juste marquer les indications nécessaires pour savoir s’il est toujours en usage ou pas », assure à BFMTV.com Marie-Hélène Drivaud, la directrice éditoriale.

Et à l’étranger ? 

Le dictionnaire anglais Collins a entériné en 2015 la disparition de mots jugés désuets tels aerodromealienismbeverbrabblecharabancdeliciatefrigorificsupererogate ou younker… En 2012, c’était embrangle, snollygoster, fubsy, recrement, skirr qui passaient l’arme à gauche.

Enfin, quelle conclusion tirer pour notre expertise ?

Les mots évoluent. Si la mention de notre métier, le naming, n’apparait pas dans le Trésor de la langue informatisé, il est défini comme l’attribution d’un nom, la mention ou la citation, la nomination par le Larousse. Quand sa double réalité de « création de noms » et de nommage de stade sera-t-elle intégrée ?

,