16 juillet 2020 Marie-Lou

#NAMIBIE LA WEEKLIE – 16/07

What’s new

Hier, c’était la journée internationale des personnes non-binaires. Chez Namibie, on s’est promis  de faire de notre mieux et d’y mettre du coeur à l’ouvrage pour que les langages de demain soient plus inclusifs que ceux d’aujourd’hui. Par ailleurs, voici notre petite liste de podcasts (non exhaustive) pour creuser le sujet : Le sens des mots de France Info & Parler comme jamais de Binge Audio. Si vous en avez d’autres, on est preneur.euse.s.

La dernière Weeklie

La semaine dernière dans notre première weeklie, on s’est penché.e.s sur l’actualité qui découle du mouvement Black Lives Matter. On a voulu savoir comment les marques s’emparent de l’actualité et comment elles réinventent leurs langages pour mieux communiquer. Depuis, on a lu d’autres choses qui nous ont fait nous dire que le monde continue de bouger avec globalement les marques qui continuent de prendre position face au racisme, et spécifiquement la marque de football américain Redskins qui change de nom. Yes!

Tout cela, ça nous a fait penser au monde d’après avec lequel on nous bassine depuis maintenant plusieurs semaines. On s’est dit ok mais le monde d’après, c’est quand, c’est quoi, c’est qui ? Et le monde d’après quoi au juste ?

Le monde d’après le (ou la pour les puristes) covid

On passe les débats sur le genre du virus et les théories du complot qui lient la marque de bières Corona (on est là pour votre renaming si vous passez par ici) à cette pandémie pour en arriver directement à ce qui nous intéresse le plus : si les marques peuvent changer le monde, vont elles  seulement vouloir le changer positivement ? C’est la question qu’a posé Influencia à Patrick Mercier, fondateur et président de l’agence Change qui parle ici de bénévolence.

Un changement, oui. Mais pour le mieux, donc. Cette étude réalisée par Zeno a de quoi redonner de l’aplomb aux marques pour se réinventer et être en phase avec les nouvelles problématiques contemporaines. On y lit responsabilité des marques et jeunes générations. L’avenir, en somme. Alors, en dépit de la crise actuelle, les marques ne semblent pas condamnées à mourir mais bien à entamer un processus de résilience. C’est en tous cas ce que dit cet article dans l’ADN qui questionne l’adaptation des marques au 21ème siècle.

En attendant le monde d’après…

Dans le monde d’aujourd’hui (ou celui d’avant), le cabinet d’Eric Dupond-Moretti change de nom pour que le nouveau ministre de la justice ne soit pas accusé de conflit d’intérêt. De quoi nous rappeler que parfois, un nom peut être lourd et confusant. Mais qu’un changement de nom ne suffit pas à régler les problèmes de fond.

Et côté nom de famille, ça bouge ?

Linkedin propose une nouvelle fonctionnalité qui vous permet d’enregistrer la prononciation de votre nom de famille. On trouve ça top même si on aimait bien vous entendre nous expliquer que chez vous wa ça se dit va et pas oua et qu’on prononce pas les z et que votre grand-mère… Si vous voulez en savoir plus sur des histoires très personnelles de noms et de prénoms, on vous recommande vivement ce podcast de Slate.

Pour souffler, on part en vacances (cette rubrique est covid free)

On ne s’en rend pas bien compte mais c’est l’été. Cette année, la farniente est bouleversée alors on s’est dit qu’on pourrait peut être voyager ensemble, sans bouger. Nous, on croit que c’est les accents et les expressions qui nous émerveillent à chaque région.

À quel mot associez-vous ces vacances 2020 ?

,